publications
Un jeu de sept familles
Dacres éditions, Collection L'envers du décor Octobre 2018
ISBN 979-10-92247-51-0
171p. ; 19 x 13 cm, 12EUR

Disponible

Présentation

La transmission familiale : un jeu de hasard… ou de massacre, en sept parties. Singer – Arobase, adolescent lymphatique, affronte un père autoritaire et une mère possessive l’affublant des vêtements extravagants qu’elle confectionne. La couture maternelle devient le nerf de la guerre. Véritable idole, la machine à coudre Singer déterminera le destin tragique de la famille. Minute, heure, vie / minuteur vie – Un minuteur règle chaque moment de la journée de Nelson Fickett dont la vie s’apparente étrangement à une course de Formule 1. Une existence chronométrée qu’il doit aux principes d’une mère intrusive et dominatrice. Platon – Deux jeunes amoureux organisent un déjeuner pour présenter leurs familles. D’un côté, Aphrodite et son père, professeur de lettres classiques adepte du paganisme, de l’autre Vincent et ses parents héritiers chacun d’une histoire familiale à l’origine de tabous absurdes. Bonne pioche, mauvaise pioche – Héritage, mariage, maternage : trois destins de femme en trois monologues. Interrupteurs – Scène de ménage entre Franz et Beata : leur filleul actionne tous les interrupteurs et sème le chaos chez eux. Persuadé qu’il doit ranimer les appareils électriques éteints, Régis applique les préceptes de ses parents qui consacrent leur vie à lutter contre les injustices. Bouton d’or – Batavia fête son anniversaire en famille, mais la fête est gâchée lorsqu’elle présente de violents maux de ventre. Et si la grand-mère avait laissé tomber sa broche en or, cadeau de mariage de son époux, dans la pâte du gâteau ? Jokers – Au cours d’une réception, les invités se croisent, échangeant points de vue, expériences et théories sur le sens de la famille.

En lien avec cette publication

Isabelle Kauffmann (fiche complète)