publications
Peindre c’est voir : une approche enthousiaste d’Andrew Wyeth
Isolato Juillet 2015
ISBN 978-2-35448-041-7
144p. ; 20 x 13 cm, 18EUR

Manque provisoirement

Présentation

Andrew Wyeth (1917-2009) fut un peintre américain à la fois célèbre et décrié, indépendant de tout mouvement. Il avait une haute opinion des gens ordinaires qu’il fréquentait et qu’il a peints sur de longues années. Mais il était aussi très ancré, habité par la rudesse des paysages de la Nouvelle-Angleterre. Son oeuvre est chargée de ces doubles rencontres, fidèle et sombre, faite de retours magnétiques aux mêmes thèmes et d’un rendu très ferme. L’exigence est pour Wyeth une seconde nature, son talent surprend ainsi des secrets que l’on se doit d’aborder lentement, pariant sur la durée et une sourde imprégnation. « J’ai une conscience aiguë du temps qui passe, l’ardent désir de retenir quelque chose – et cela peut sembler triste aux gens. Je crois que le mot juste n’est pas mélancolie, mais plutôt recueillement. Je pense et je rêve énormément aux choses du passé et de l’avenir – à l’éternité des rochers, des collines – à tous les gens qui y ont vécu. »

En lien avec cette publication

Patrick Cloux (fiche complète)