publications
Nous retournerons dans les collines
Mon village Février 2007
ISBN 978-2-88194-077-4
203p. ; 22 x 15 cm, 19,27EUR

Disponible

Présentation

Nous retournerons dans les Collines Alicia et Nando, deux sauvageons, ont grandi dans les collines, avec Patrick, dit Pinocchio, qui envie leur entente. En dépit de la pauvreté et des deuils, ils sont heureux. Avec la fougue et la pureté de l’enfance, ils se sont juré un amour éternel. Un événement heureux se prépare. Daniel, le frère d’Alicia, va se marier avec Charlotte, la soeur de Nando, et les liens sont resserrés encore davantage entre eux. Mais Toinon, la grand-mère, décline peu à peu. La veille des noces, elle fait jurer à Daniel de prendre en charge sa jeune soeur si elle venait à disparaître. Quand elle s’éteint, Alicia reporte toute son affection sur le vieux Claudio, le grand-père de Nando. Le jeune couple a décidé de s’exiler en ville pour échapper à la misère. Alicia et Nando devront les suivre. Le bonheur de vivre ensemble apaise leur chagrin au moment du départ. Les années passent. Alicia exige beaucoup de son ami d’enfance et lui rappelle sans cesse qu’il a promis de l’épouser. Mais les enfants d’hier ont grandi et Nando, en dépit de la tendresse dont il entoure Alicia, ne semble pas prêt à répondre à un amour aussi possessif. Il est très attiré par la vie religieuse. En ville, Daniel et Charlotte ne sont pas heureux. Ils regrettent amèrement les collines. Deux bébés sont nés. Chaque membre de cette famille recomposée essaie pourtant de trouver une place dans une nouvelle vie qui ne satisfait personne. Daniel est tiraillé entre ses rêves, son travail routinier et sa responsabilité de chef de famille. Le grand-père supplie les garçons de faire revivre sa maison et sa terre, plus tard. Alicia voudrait retourner avec Nando dans leurs collines. Mai 1968 va faire basculer leurs destins. Le chemin de Nando va s’écarter du sien tandis qu’elle fera d’autres rencontres, Félix, le syndicaliste au coeur farouche et Patrick, qu’elle a retrouvé par hasard… Alicia devra faire un choix et, quel qu’il soit, il ne pourra pas la satisfaire…

En lien avec cette publication

Suzanne De Arriba (fiche complète)