publications
Mes Afriques, mes ivoires
L'Harmattan, Collection Poètes des cinq continents Avril 2004
130p. ; 22 x 14 cm, 13EUR

Disponible

Présentation

Poètes des cinq continents Mes Afriques mes ivoires Ce livre né de la tragédie ivoirienne, dit les crimes de sang impardonnables d’un continent. Le poète du Divers, rappelant la rencontre des imaginaires des Indes, des Europes, du monde arabo-musulman et des Afriques, pose ici un acte de foi dans la nécessité de continuer le nomadisme des civilisations. Extrait de la préface de Tanella Boni : Le dialogue impossible et pourtant poignant dit le lien ininterrompu entre ceux qui tombent sous des balles assassines et leurs proches laissés sans voix sous le poids de l’innommable. (…) Nous touchons ici un des versants de la création poétique de Khal Torabully, qui conjugue une quête poétique profonde, authentique, et, en témoin de son époque, prend aussi les mots pour être du côté du « camp des vaincus », des sans voix… Aucun de ces deux versants ne saurait exister sans l’autre. Cela est vrai non seulement d’un ouvrage à l’autre, mais au sein d’un même texte où l’art poétique se fait rigueur, sans se diluer devant l’objet de celui-ci ».

En lien avec cette publication

Mes Afriques, mes ivoires (fiche complète)