publications
Mémoires d’immigrés valdôtains : du Val d’Aoste au Jura, une si longue épreuve
L'Harmattan Décembre 2002
123p. ; 22 x 14 cm, 12EUR

Disponible

Présentation

Mars 1993, Louis Vuillermet part à pied de son village valdotain, traverse les Alpes et tente de reconstruire sa vie dans un petit village jurassien. Les fascistes, la faillite, la misère l’ont chassé comme beaucoup d’autres de sa vallée, mais l’orgueil, la fierté du montagnard, la sagesse de ses proverbes et ses huit enfants qu’il fera venir vont l’aider à tenir encore. Il veut prouver à tous que, «pour courir le monde les pieds nus pour un morceau de pain, il faut être quelqu’un.» Ce récit retrace la sortie de la misère d’une famille dont les enfants sont tour à tour bergers, bonnes à tout faire à la campagne puis en ville, bûcherons, débardeurs, ouvriers et ouvrières, boxeurs, champions de vélo. Pour eux, le travail à l’usine, c’est d’abord la liberté. C’est une saga familiale, transmise par les femmes, entre révolte et courage, rage de vivre et fidélité, drames et fierté.

En lien avec cette publication

Maryse Vuillermet (fiche complète)