publications
L’identité obscure
Lettres vives, Collection Terre de poésie Janvier 2009
88p. ; 22 x 15 cm, 15,2EUR

Disponible

Présentation

Autour de toi toutes les choses sont à leur place et luisent, mais est-ce entre elles ce qui les sépare, les réunit, l’intervalle dis-tu, c’est ça, oui, l’entre ce qui vient et ce qui s’en va, ce léger éclat, celui contre la vitre d’un paysage et sa bruine solaire, ses collines, son ciel, avec ce tremblement de feuilles et cette lumière qui ressemble à l’enfance puisque tout lui ressemble quand tu n’en finis pas de la perdre, la trouver, tu dis à peine mais l’eau déjà emporte l’eau, ce que tu veux, c’est poser tes mots comme des pierres pour pouvoir y marcher lentement dans le courant, que plus rien ne puisse t’emporter que ce désir d’être, malgré tout, était-ce bien ce qu’il disait (…) J. A.

En lien avec cette publication

Jacques Ancet (fiche complète)