publications
L’hôtel des noyeraies
Mon village Avril 2004
188p. ; 21 x 15 cm, 19,27EUR

Disponible

Présentation

Robin, un romancier, revient dans sa région natale après une longue absence due à une lourde accusation d’homicide volontaire – dont il a été lavé – pesant sur lui. Fuyant la France et tout ce qui lui rappelait son passé, il s’est installé en Suisse romande, près de l’éditeur qui, seul a su apprécier son talent et lui a donné sa chance. Désormais célèbre, et blindé croit-il contre les émotions, il vient d’assister aux obsèques de M. Fondblanche, père de son ami d’enfance, Florent, désormais propriétaire de l’hôtel-restaurant des Noyeraies. Robin va passer du temps avec sa soeur Juliette, une femme à la forte personnalité, qui travaille au secrétariat de l’hôtel et dont Florent est amoureux. Mais, par-dessus tout, Robin espère retrouver Angèle, la jeune fille qu’il a aimée et qui, par sa faiblesse, a contribué à son exil. Angèle, il le sait, a donné naissance à une petite fille après son départ. Quel choc quand il la revoit pendant la cérémonie ! Comme Juliette, Angèle travaille à l’hôtel, mais à trente-quatre ans elle vit toujours au sein de sa famille, sous la férule de son frère Urbain. Celui-ci n’a pas pardonné à Robin d’avoir jeté le trouble dans leur famille et provoqué le drame qui coûta la vie de leur frère aîné. Robin, qui se déplace en camping-car, décide de s’installer au bord de l’Isère, tout près des Noyeraies d’Urbain. Auparavant, il retourne sur les lieux de son enfance et, en chemin, aperçoit sa fille Pascale… L’enfant ignore tout de lui. Le retour de Robin va bouleverser l’ordre établi dans une petite bourgade bien tranquille et, à nouveau, les passions vont se déchaîner, tandis que l’incertitude plane sur l’avenir de l’hôtel des Noyeraies

En lien avec cette publication

Suzanne De Arriba (fiche complète)