publications
Le paysage et sa limite
Les éditions Châtelet-Voltaire Avril 2012
ISBN 9791090198074
60 p. ; 18 x 12 cm, 8 €

Manquant

Résumé

Se saisir du paysage revient à le transformer. Le regard s’enrichit d’un nouvel oeil. Longtemps considérée comme réaliste, la peinture paysagère a désormais un autre rôle à jouer. Face au paysage, sans une expérience intérieure, la représentation n’est qu’un abîme ordinaire ou une prostitution de la peinture par elle même. L’art du paysage est le dehors où le dedans s’exile pour se voir.

En lien avec cette publication

Jean-Paul Gavard-Perret (fiche complète)