publications
Le combat pour la liberté des Noirs dans le Journal de la Société de la morale chrétienne. Vol. 1. 1822-1825
L'Harmattan, Collection Autrement mêmes Février 2011
ISBN 978-2-296-12747-0
XLIV-231p. ; 22 x 14 cm, 25EUR

Disponible

Présentation

Le combat pour la liberté des noirs Dans le journal de la société de la morale chrétienne Tome I : 1822-1825 En dépit de l’Angleterre qui a aboli la traite négrière en 1807 et imposé à l’Europe au traité de Vienne de l’imiter, l’infâme trafic se poursuit illégalement entre l’Europe, la côte d’Afrique et la mer des Caraïbes. En France, des « amis de l’humanité » regroupés à la Société de la Morale chrétienne fondent en 1822 un Comité pour l’abolition de la traite des Noirs. Grâce au Journal de la Société qui dénonce le commerce du « bois d’ébène » et rend compte des pétitions, des concours et d’une fameuse « exposition de fers », nous pouvons suivre les étapes du combat abolitionniste jusqu’à la loi de mars 1831. « En philosophes, en chrétiens, nous verrons dans cette race noire que l’oppression dégrade et que l’avarice tient courbée vers la terre, des frères, nos égaux en tout, par le bien comme par le mal, par les vertus comme par les passions, des hommes susceptibles de toutes les émotions généreuses, susceptibles de culture intellectuelle et, certainement autant que nous, dignes de posséder l’indépendance et d’élever des regards libres vers le ciel. » Charles Coquerel, JSMC

En lien avec cette publication

Yves Hughes (fiche complète)