publications
Le berceau de la honte
Calmann-Lévy Janvier 2012
ISBN 9782702144329
236 p. ; 22 x 14 cm, 19.9 €

Manquant

Résumé

La folie du Troisième Reich, la procréation de la race pure, le type aryen, Marthe n’en a que faire. Si sa beauté est un don de Dieu, elle n’en est pas moins une malédiction. La jeune femme en fera la triste expérience. Elle aime Johannes, il est officier de la SS, beau, attentionné. Il a du pouvoir et en particulier celui de lui permettre d’échapper à la misère des paysans picards en intégrant l’institution la plus mystérieuse de la domination nazie : le Lebensborn. Par amour, par arrivisme mais aussi par ingénuité, elle arrive aux Mésanges, unique foyer français de la grande organisation mise en place par Himmler et dont le but est de créer une race supérieure à travers une jeunesse parfaite, destinée à régénérer l’Allemagne puis l’Europe occupée. Marthe collabore alors avec application à la mission de Johannes : donner un enfant au Fürher et participer au programme d’expansion de la race germanique. Elle change de vie et de nom. Elle devient Agatha, la belle Agatha. Et donne naissance à Sven, appelé à représenter l’élite du tout-puissant Troisième Reich. Mais le temps de l’insouciance est court, la débâcle allemande oblige la jeune maman à quitter seule le confort et l’ordre du Heim des Mésanges. S’installent alors les doutes, et les certitudes jusque-là sans faille seront sérieusement ébranlées… Un roman où l’amour et tous ses paradoxes éclairent un chapitre méconnu de la politique nazie qui voulut faire de la procréation une arme de conquête.

En lien avec cette publication

Mano Gentil (fiche complète)