publications
La souris qui voulait sauver l’ogre : une enquête de la cellule Cornelia
Eyrolles, Collection Roman Janvier 2024
ISBN 978-2-416-01309-6
517p. ; 21 x 14 cm, 19,9EUR

Disponible

Présentation

Qu’est-ce qui a bien pu pousser Pauline, brillante étudiante en classe préparatoire, à se jeter du toit de son lycée ? Maya Van Hoerenbeck, fine psychologue, est envoyée à Sète par la cellule Cornelia. Mais, à la Rédemption, on étouffe déjà l’affaire. La proviseure parle d’accident. Pire, le sinistre M. Bertholon professe sa haine des usurpateurs, ces élèves de basse extraction qui se mêlent à l’élite. Car Pauline n’avait pas les codes, la sécurité et la nonchalance de ses camarades des beaux quartiers. Pur produit de la méritocratie, elle a commis l’impensable : rêver d’un autre avenir. Sidérée par ce qu’elle découvre, Maya voit ses propres fantômes ressurgir. Cette ville, ce lycée, cette petite souris broyée par le système, ravivent un passé presque englouti… Thriller psychologique captivant, La souris qui voulait sauver l’ogre nous plonge sans répit dans un univers aussi exclusif qu’impitoyable. Suivez Maya et son équipe de choc dans une première enquête passionnante ! « – Dans notre prépa, il y en a plein qui ont abandonné. Isaure et Sixtine, on se connaissait depuis la maternelle. Pierre-Louis a craqué le mois dernier. Antonin a disparu. Un jour, ils sont là, le lendemain, tu ne les revois pas. On est tellement serrés dans ces salles que leur absence ne fait même pas un trou. Ils disparaissent et personne ne s’en soucie. – C’est triste, en effet. Elle hoche la tête, le nez dans son mouchoir, puis décrit des adolescents broyés par la compétition permanente. La préparation des concours les pousse à l’individualisme. Plus personne ne réagit quand un étudiant tombe, au contraire, cela fera des candidats de moins. – On les piétine et on continue d’avancer. »

En lien avec cette publication

Françoise Guérin (fiche complète)