publications
La Momie de Roland Barthes.  : éloge de la modernité
Cadex, Collection L'Ostiaque Août 1989
ISBN 9782905910127
162 p. ; couv. ill. ; 21 cm, 14.2 €

Manquant

Résumé

Le reflux des avant-gardes a laissé le champ libre au retour des vieilles lunes. Le culturel , l’ information , la pseudo – communication sont les trois armes new-look à l’aide desquelles le Marché érigé en absolu parachève sa plus-que-centenaire stratégie de main-mise sur la pensée, la connaissance et l’art. Tout rentre dans l’Ordre : le romancier redevient cet insipide radoteur d’histoires trop vraisemblables pour être vraies, et le poète, cet improbable ravaudeur de mythes, cette Grande-Tête-Molle d’une autre époque, second couteau de son dernier commanditaire en date : le linguiste. A la recherche des causes et des responsables de cette incroyable régression, l’auteur ne les débusque pas seulement dans le camp de la réaction, mais dans la modernité elle-même, en quelque sorte acharnée à se saborder, et notamment, dans ses propres impasses théoriques (ainsi, la notion de Texte) et partant, dans sa soumission à la loi totalitaire de la Structure : ambivalence de Roland Barthes… Commentant les récentes prises de position de plusieurs – comme celle de Finkielkraut – et l’?uvre ou l’esthétique d’auteurs contemporains – Robbe-Grillet, Ricardou, Sacré, Hauc… – ou de la modernité récente – Mallarmé, Rimbaud, Schwob, Jarry, Dada… – ou moins récente – Stendhal, Flaubert, – il tente de définir les conditions d’un art authentiquement émancipé et émancipateur, à travers la notion de formalisme lyrique, où se rencontrent, dans le champ esthétique, matérialisme et subjectivité critique ; revenant sur quelques aspects plus ou moins négligés de l’histoire des formes littéraires – le sonnet, la question du vers, l’ hypothèse de la satura , le rôle de la polémique, la notion de fin de siècle… – il s’attache à en reconnaître, ici et là, l’émergence, à en préciser les contours et les conditions d’existence ou de pérennité.

En lien avec cette publication

Jean-Pierre Bobillot (fiche complète)