publications
La face cachée de Flaubert : névrose, impersonnalité, médiation
Kimé, Collection Détours littéraires Mai 2021
ISBN 978-2-38072-010-5
316p. ; 21 x 15 cm, 26EUR

Disponible

Présentation

La face cachée de Flaubert Qui était vraiment Gustave Flaubert ? On le savait en proie à de grandes contradictions, mais qui aurait pu dire que cette critique permanente de la Bêtise, cette souffrance de l’écrivain à la tâche, cette obsession du style étaient le résultat de névroses, d’un rapport des forces psychiques entre revendications pulsionnelles et inhibitions ? Et si la « grande synthèse » poétique à laquelle il aspirait tant n’était que le regret ou le constat de l’absence d’un Moi unifié ? Patrick Mathieu, en étudiant la Correspondance et les oeuvres de Flaubert, nous fait découvrir un auteur en constant décalage avec lui-même, jouant double jeu dans le théâtre de la vie, et dont la souffrance affichée, revendiquée, n’est pas qu’artistique : elle puise ses origines au fond de son être, dès son plus jeune âge, dans un dégoût permanent de la vie qu’il tentera difficilement de masquer avec sa « marotte », la littérature. C’est que Flaubert porte en lui le faix de secrets, selon lui « indisables », de nature sexuelle, et il a choisi de les révéler de façon cryptée par le biais de la médiation littéraire : pour ce faire, il portera publiquement une autre croix, celle de la Littérature, maîtresse exigeante, fondant ainsi malgré lui le nouveau mythe de l’écrivain dévoué au labeur du style et vivant en martyr la Passion de l’Art.

En lien avec cette publication

Thierry Poyet (fiche complète)