publications
La cristallisation de l’ombre.  : Les origines oubliées du roman d’espionnage sous la IIIe République
Presses Universitaires de Limoges et du Limousin, Collection Médiatextes Juin 2011
ISBN 9782842875374
446 p. ; 24 x 16 cm, 30 €

Disponible

Résumé

Il s’agit de retracer l’histoire de la fiction d’espionnage de ses origines oubliées sous la IIIe République jusqu’à la Guerre froide : reconstituer l’émergence du domaine français ancien du genre, repérer les caractéristiques thématiques et narratives d’un genre en voie de cristallisation, comprendre les ressorts de son évolution. Ce qui exige le tressage de plusieurs fils : l’histoire de l’édition, la place du roman d’espionnage dans la littérature populaire, les goûts et les besoins du lectorat qui se lisent dans les succès qu’il accorde, l’acte de lecture d’un genre au référent mal décidable (fait fiction ), la disparité d’un genre relevant parfois de la littérature mais le plus souvent de son métissage avec la culture médiatique – paralittérature, diversité des formats de l’imprimé et des rencontres entre texte et image, diversité des véhicules (théâtre, cinéma, BD), diversité des relations entre eux et l’imprimé (adaptations, novellisations).

En lien avec cette publication

Mélikah Abdelmoumen (fiche complète)