publications
Je voudrais, dit Franz ….  : Grande Fantaisie d’un Wanderer
Les cuisinières-Sobbollire Octobre 2004
ISBN 9782915266078
22 x 16 cm, 19 €

Manquant

Résumé

Vous rentrez du concert ou vous venez d’écouter un disque. C’était l’Inachevée, la Belle Meunière, Marguerite au rouet, le quatuor de la Jeune Fille et la Mort. Et le voilà qui sonne à la porte. Il n’est pas grand (ses amis l’ont surnommé petit champignon), un binoclard, gentil comme tout, peut-être un peu éméché, ce soir. Il s’appelle Franz, l’Instit des faubourgs. Franz Schubert, le compositeur que le monde entier admire (mais c’est lui qui le dit, parce qu’il n’est joué que pour les intimes). Bien süûr, vous êtes flatté de sa visite. Et il se met à raconter des histoires bizarres. II a écrit une lettre à son père parce qu’il a peur d’un Roi des Aulnes. Il a rencontré une fille étrange qui le fascine mais porte un nom de mort. Il achète des pommes sur la Grand Place. Il est poursuivi par un ancien collègue, on veut le forcer à entrer au parti totalitaire qui a pris le pouvoir. II a été serveur dans un restaurant où festoyaient Beethoven et Goethe. Il a fait un concert en mettant sur scène un oiseau en cage et un bac rempli de glace. Je suis un Wanderer ; c’est-à-dire que je voyage sans arrêt. Je reviens d’une croisière sur le Styx, j’ai visité une usine dans la montagne où il y a des femmes et des enfants esclaves, j’ai accompagné le cercueil d’un tsar en jouant du piano sur une remorque. Et je me demande si je ne vais pas bientôt… Vous vous frottez les yeux tiens, il n’est plus là. C’était pourtant bien Schubert, vous en jureriez. Mais on est en 2004 ou en 1824 Musique et rêve vous jouent parfois de ces tours…

En lien avec cette publication

Dominique Dubreuil (fiche complète)