publications
Grisélidis courtisane
Verticales Septembre 2011
ISBN 9782070135400
226 p. ; 20 x 14 cm, 21.3 €

Disponible

Résumé

Grisélidis, courtisane constitue le seul témoignage informé et documenté sur cette écrivain prostituée : un portrait vivant sous forme d’entretiens. On goûte avec joie le don de l’intervieweur Jean-Luc Hennig qui, sans tabou ni idée préconçue et grâce à la familiarité troublante qu’il entretient avec la personne interrogée, libère le témoignage de toutes inhibitions. De ce point de vue, le livre parle aussi d’une autre époque, d’une autre façon de recueillir des paroles censurées ou inaudibles. Une sorte de « journalisme du désir » qui surprend aujourd’hui par son audace. Outre les trois entretiens aussi truculents que dérangeants de Grisélidis en courtisane, figure en fin d’ouvrage le premier état de son ?carnet noir? de prostitution, qui fit l’objet en 2005 d’un petit opus de la collection Minimales, Carnet de bal d’une courtisane. Prostituée à Genève, Grisélidis Réal a tenu un répertoire de 1977 à 1995. Elle consignait dans ce petit carnet noir en moleskine et par ordre alphabétique les prénoms de ses clients, agrémentés de leurs us, coutumes et petites manies ainsi que du prix de la passe. Un document exceptionnel à ne pas mettre entre toutes les mains… Enfin, la postface imaginée par Jean-Luc Hennig pour cette réédition se clôt d’une manière magistrale et émouvante par la reproduction de la lettre lue à l’occasion de la cérémonie de transfert du corps de la défunte au Cimetière des Rois de Genève, où elle repose désormais entre Borges et Calvin.

En lien avec cette publication

Jean-Luc Hennig (fiche complète)