publications
Faire part, n° 34-35. Gil Jouanard : contemplateur itinérant
Revue faire part Décembre 2015
ISBN 978-2-9526687-9-8
335p. ; 22 x 21 cm, 25EUR

Disponible

Présentation

Gil Jouanard est l’auteur de plus d’une cinquantaine de livres et de plusieurs centaines de publications en revues littéraires en France et à l’étranger ainsi que sur des sites internet. Il a publié des études, des préfaces et des articles à propos de Gaston Bachelard, Yves Bonnefoy, René Char, Jean-Henri Fabre, Jean Follain, Paul Gadenne, Philippe Jaccottet, Jacques Lacarrière, Pierre Michon, Pierre Reverdy, Jacques Réda, Jean-Loup Trassard, John Cowper Powys, Wang Wei… Autant de lectures attentives que, pour la plupart, des rencontres et des amis. Gil Jouanard a participé ou a été à la direction de plusieurs structures culturelles, et l’un des tout premiers à initier les lectures publiques et les résidences d’écrivains, dès les années 70 et au cours de ses plus de quarante ans d’itinérance. Il a également produit des émissions pour France Culture, entre autres sur Gaston Bachelard. Son parcours d’écriture est l’un des plus singuliers qu’un lecteur puisse aborder et traverser, vivre. Ses livres sont le plus souvent inclassables, allant de la poésie au journal intime, au journal de voyage, à la critique, l’essai et aussi l’attention et le regard portés à quelques oeuvres essentielles de l’art et la littérature, de la musique qui lui restent toujours, quoi qu’il en soit, d’un extrême contemporain. Compagnon de routes depuis nombre d’années des incursions littéraires que propose la revue faire part, des auteurs contemporains jusqu’à nos plus lointains ancêtres peintres ou écrivains, la revue faire part se devait de montrer en quoi la lecture des livres de Gil Jouanard s’impose de nos jours comme un impératif : lui qui ne publie que proses ou fragments et non pas (ou plus beaucoup) des poèmes, nous dit, de juste, ce qu’il en est de la poésie, en contrepoint de son oeuvre en quelque sorte : l’exercice au présent d’un rafraîchissement permanent de la mémoire.

En lien avec cette publication

Jean-Gabriel Cosculluela (fiche complète)