Auteurs
Pierre Péju
auteur
Message
Catégorie

littérature adulte, littérature jeunesse

Genre

essai, récit-nouvelle, roman

Biographie

Pierre Péju, origine lyonnaise, famille de libraires, études de philosophie à la Sorbonne, Mai 68, collabore dès 1971 à divers journaux et revues, enseigne la philo durant douze ans dans des lycées parisiens, avant de venir vivre au Chevalon, près de Voreppe. Il est actuellement professeur au lycée international Stendhal, à Grenoble, et directeur de programme au Collège international de Philosophie à Paris.
Il est l’auteur de récits, contes et nouvelles (comme « Premiers personnages du singulier »), d’un long roman de voyage (« La Part du sphinx »), écrit à la suite d’un « voyage en Orient » (rendu possible par une bourse de création littéraire du CNL). Mais il est surtout l’auteur de textes littéraires dans lesquels le travail d’écriture consiste à tresser notes autobiographiques et pensées rapides (comme « Vitesses pour traverser les jours » ou « La Vie courante » qui a obtenu en 1996 le prix Autres de Rhône-Alpes).
Pierre Péju est aussi l’auteur d’essais sur le conte, sur le récit et surtout sur le romantisme allemand. Son ouvrage « La Petite fille dans la forêt des contes » qui se présente comme une « poétique du conte » et combat toutes les interprétations réductrices du merveilleux, a eu cinq rééditions chez Robert Laffont.
Aux éditions Phébus, il a publié « L’Ombre de soi-même », qui est une biographie de E.T.A. Hoffmann et une réflexion sur le fantastique.
Aux éditions José Corti, Pierre Péju s’occupe de la Collection romantique (domaine allemand) où il a publié, préfacé et annoté des contes peu connus de Tieck, Bonaventura, Schiller et Chamisso. Il collabore à « La Quinzaine littéraire » et à quelques autres revues. Ses autres éditeurs sont Le Mercure de France et Aubier.
Pierre Péju a écrit des pièces de théâtre « radiophonique » diffusées plusieurs fois sur France-Culture (dont « La Nuit », interprétée par Michaël Lonsdale) et plusieurs de ses nouvelles ont été adaptées pour la scène.
En 1998, Pierre Péju a publié aux éditions Gallimard « Naissances », puis en 2003 « La Petite Chartreuse » qui a obtenu le Prix du livre Inter. Depuis ont paru « Le Rire de l’ogre » et « Cœur de pierre » chez le même éditeur. P.P.

50 Publications

Inviter l'auteur

Propositions
dispositif Passeurs de culture
Actualités relatives à l’auteur

La rentrée des auteurs 2019

Agenda